12 façons étranges de stopper la faim

Rien ne fait dérailler votre régime plus rapidement qu’une envie soudaine d’une collation junky. Vous savez que vous dînerez dans une heure, mais vos papilles s’en moquent : elles veulent ces biscuits de bureau et elles les veulent maintenant ! Mais vous n’avez pas à vous sentir impuissant face à vos envies de malbouffe. Ces tactiques inventives – et OK, un peu bizarres – de La Diète 8 heures peuvent vous aider à contrôler votre Cookie Monster intérieur et à vous empêcher de vous gaver.

Buvez à votre santé.

Votre grande moka à la crème fouettée offre un coup calorique assez désagréable, mais certaines boissons peuvent vous aider à vous siroter mince en vous rassasiant sans vous rassasier. Nos choix :

Eau : la soif se masque souvent en tant que faim, donc un verre d’H2O frais peut en fait freiner les fringales.
Thé vert : il a été démontré qu’il supprime l’appétit et aide à brûler les graisses.

EN RELATION : 10 aliments à volonté

Thé Oolong : Une étude a révélé que boire une tasse une heure avant de s’entraîner augmente l’oxydation des graisses de 12 %.
Thé noir : Une étude publiée dans le Journal of the American College of Nutrition a révélé que le thé noir diminue le taux de sucre dans le sang de 10 % pendant 2 heures et demie, de sorte que vous vous sentirez plus rassasié et éviterez la faim plus tard.

Faire un poing.

Beaucoup de gens deviennent tendus ou stressés lorsqu’ils ressentent une fringale, et vous feriez mieux d’essayer de canaliser cette tension dans vos muscles. Dans une étude publiée dans le Journal of Consumer Research, les personnes qui resserraient leurs muscles (peu importe lesquels) tout en essayant de se contrôler dans leurs choix alimentaires étaient mieux à même de surmonter les tentations. Les chercheurs ont émis l’hypothèse que cela pourrait être dû au fait que nous associons inconsciemment des muscles fermes à la volonté.

Téléphonez à un ami ou à votre mère.

Selon une étude de l’Université du Wisconsin à Madison, entendre une voix de soutien et familière incite le cerveau à libérer de l’ocytocine, une hormone qui combat le stress et améliore l’humeur, et la réduction du stress a été associée à une augmentation de votre hormone de satiété, la leptine. .

Jouer à un jeu.

Les chercheurs de Stanford ont découvert que jouer à des jeux vidéo stimule le système de récompense du cerveau, la partie du cerveau qui pourrait aspirer à l’excitation normalement fournie par la nourriture. Obtenir vos joies d’une session Mario Kart à 0 calorie vous laissera satisfait sans toucher à une collation. Une autre option consiste à choisir un jeu de puzzle difficile, comme les mots croisés, le Scrabble ou les anagrammes. Si votre cerveau est occupé à déterminer un mot de 5 lettres pour « empiler », il ne sera pas libre de s’attarder sur la faim.

Ne gaspillez pas votre volonté.

Selon une étude de la Case Western Reserve University, vous aurez moins de volonté à la fin de la journée qu’au réveil, ce qui peut vous rendre vulnérable aux crises de boulimie du soir. Votre décision : Essayez de minimiser les situations qui épuisent votre volonté en prenant des décisions et en vous y tenant, en choisissant des échanges d’aliments plus sains, en déléguant des tâches stressantes et en ne tergiversant pas. De cette façon, vous pourrez économiser votre testament pour le moment où vous en aurez vraiment besoin, comme lorsque vous regarderez un très gros morceau de gâteau au fromage.

Etre gentil.

Le côté émotionnel de votre cerveau peut influer sur votre alimentation. Vous êtes-vous disputé avec un ami, un membre de votre famille ou un collègue ? Essayez d’écrire une lettre pour l’adoucir. Une étude du Journal of Obesity a révélé que se concentrer sur le pardon aidait les participants à augmenter leur pleine conscience et à réduire leur anxiété, et qu’ils étaient également moins susceptibles de manger en réponse à des signaux alimentaires. Une autre tactique consiste à tuer vos envies avec gentillesse. Aidez votre voisin à transporter ses courses, complimentez les compétences d’un collègue ou faites simplement du bénévolat. La recherche montre que l’utilisation de techniques d’amour bienveillant peut réduire la fréquence de l’alimentation émotionnelle. En fait, le simple fait de penser à faire quelque chose de généreux libère de la sérotonine et de la dopamine, des hormones du bonheur.

Regardez un clip YouTube amusant.

C’est un cliché courant de dire qu’on brûle plus de calories avec un sourire qu’avec un froncement de sourcils, mais il y a peut-être une part de vérité là-dedans. Des scientifiques brésiliens disent qu’en activant votre sérotonine “l’hormone du bonheur”, le rire pourrait réduire l’appétit. Découvrez pourquoi vous avez vraiment besoin d’un rire profond pour en savoir plus sur ses avantages.

Déplacez-le.

Mythe : L’exercice donne faim. En fait, c’est tout le contraire. Selon des recherches de l’Université de Loughborough, la course à pied augmente la production de peptide YY (un coupe-faim) et réduit la ghréline (un stimulant de l’appétit). L’étude a également révélé que l’entraînement en force réduit la production de ghréline jusqu’à 25 %. (Bonus : le muscle que vous construisez stimulera votre métabolisme.)

Pas fan de course à pied ? Essayez le yoga. Les scientifiques du Fred Hutchinson Cancer Research Center ont découvert que les personnes qui pratiquaient le yoga avaient un appétit plus petit et des habitudes alimentaires plus contrôlées.

Marche au travail. Plus vous êtes assis, plus votre appétit est grand, selon une étude de l’Université du Massachusetts. En fait, des chercheurs de l’Université du Missouri ont découvert que chaque jour consécutif d’inactivité augmente considérablement le taux de sucre dans le sang – 26 % en moyenne -, ce qui peut vous donner plus faim et vous donner envie de collations junky. Essayez l’une de ces façons simples de bouger au travail :

– Configurez une minuterie contextuelle sur votre ordinateur. Il est facile de se laisser emporter par son travail, alors un minuteur vous aidera à vous rappeler qu’il est important de se lever, même si ce n’est que pour boire un verre d’eau.

– Besoin de quelque chose de la paie ? Pourquoi ne pas leur rendre visite au lieu de leur téléphoner ou de leur envoyer un e-mail. Vous pourriez même obtenir ce dont vous avez besoin encore plus rapidement.

– Si un projet vous épuise, prenez une pause à l’extérieur ou rendez visite à un collègue. Vous reviendrez en vous sentant moins submergé, et lorsque votre niveau de stress est plus bas, votre probabilité de trop manger l’est aussi.

Traitez votre nez, pas votre langue.

Les arômes peuvent avoir un fort effet sur votre cerveau et votre ventre. La recherche montre qu’allumer des bougies parfumées à la menthe poivrée, à la banane, à la pomme verte ou à la vanille peut faire croire à votre cerveau que vous avez mangé, et une étude publiée dans Regulatory Peptides a révélé que sentir plutôt que manger du chocolat noir est plus efficace pour réduire l’hormone de la faim. ghréline.

CONNEXES: Des parfums de tous les jours qui stimulent la perte de poids Vous préférez un parfum floral?

Essayez le jasmin. Une étude a révélé que le parfum de jasmin a des pouvoirs spécifiques contre la faim et peut également réduire l’anxiété et stimuler l’énergie.

Éclaircir.

Le stress amène votre corps à produire l’hormone cortisol, qui crée une résistance à la leptine, une hormone importante qui vous fait vous sentir rassasié. La recherche montre que la lumière du soleil peut réduire le stress, donc trouver un espace lumineux ou ensoleillé pendant 10 minutes est un moyen simple de se calmer et d’écraser les fringales.

Renforcez votre garde-robe.

Une étude de l’Université du sud de l’Indiana a révélé que les tenues professionnelles vous font vous sentir plus autoritaire, productif et compétent que les vêtements décontractés de tous les jours. Vous donner un regain de confiance peut se traduire par une plus grande confiance dans votre capacité à suivre le régime.

Ceci est apparu à l’origine sur Rodale Wellness.

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pourrez peut-être trouver plus d’informations à ce sujet et sur un contenu similaire sur piano.io