5 secrets pour vous aider à atteindre n’importe quel objectif cycliste

Note de l’éditeur : cet article a été publié pour la première fois dans l’édition imprimée de septembre 2016 de Bicycling.

1. Donnez-vous la permission de foirer
Le cyclisme peut exiger un haut niveau de perfection et de prise de risque. C’est un combo difficile : un faux calcul et une année d’entraînement peuvent vous échapper. Mais si vous vous en voulez pour des erreurs de course, vous ne survivrez jamais, dit Bertine, ajoutant : « Vous devez réaliser que cela fait partie du voyage. Prenez les risques et les chances dont vous avez besoin pour vous améliorer, mais prenez également le temps de réfléchir à ce que vous pouvez apprendre de vos moins bons moments.

CONNEXES: Kathryn Bertine: Quand les objectifs ne suffisent pas

2. Concentrez-vous sur ce qui compte
Bertine suit une routine quotidienne. Elle roule dès le matin. Puis elle écrit, car son corps bourdonne encore d’endorphines. Elle évite les courses et autres corvées fastidieuses pour les après-midi où elle est fatiguée et moins susceptible d’être productive. Et elle est disciplinée pour se concentrer sur les choses qu’elle aime le plus (faire de l’équitation, écrire et passer du temps avec sa famille et ses amis) et éliminer d’autres choses moins aimables.

3. Pratiquez la souffrance et la gratitude
N’attendez pas le moment du jugement pour voir de quoi vous êtes vraiment fait. Bertine se pousse au-delà de ses limites à l’entraînement afin que le jour de la course, elle ait une carte claire de sa grotte de la douleur. Et quand les choses deviennent particulièrement misérables, elle se demande pourquoi elle a de la chance d’être à ce moment-là. “Au début de ma carrière, j’ai fait la Vuelta Ciclista a El Salvador. C’était comme sept jours de course dans un pays à 90 degrés. Je me souviens avoir pensé, c’est vraiment difficile, mais quelle chance ai-je d’être ici en compétition avec certains des meilleurs au monde ? »

4. Croyez en votre objectif
Lorsque Bertine a réalisé Half the Road, un documentaire sur l’inégalité des sexes dans le cyclisme professionnel, elle a découvert que faire passer un film dans des festivals, c’est comme postuler à des universités : tout le monde veut être aux mêmes événements, et les places sont rares. Mais Bertine dit qu’elle était trop attachée au projet pour songer à abandonner. Lorsque vous manquez de motivation, concentrez-vous sur la raison pour laquelle ce que vous faites est important pour vous, dit-elle.

EN RELATION : Corrigez 3 mauvaises habitudes mentales qui vous ralentissent

5. Demandez de l’aide
Au plus bas, Bertine a esquivé le pire en cherchant de l’aide, parfois auprès d’amis, de la famille et d’entraîneurs, parfois auprès de professionnels de la santé mentale. Si vous avez l’impression de glisser sur le dos, il n’y a pas de honte à demander à quelqu’un de vous tirer. (Le Big Book of Training du vélo est un point de départ !)

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pourrez peut-être trouver plus d’informations à ce sujet et sur un contenu similaire sur piano.io