Construisez-vous

L’hiver dernier, vous vous êtes peut-être absenté du vélo pour toutes sortes de raisons : mauvais temps, blessure, travail supplémentaire, grossesse ou simplement besoin de faire une pause. En tant que professionnel, j’ai trouvé qu’un repos était toujours de mise en fin de saison. Mes coéquipiers de 7-Eleven et moi prenions normalement quatre à six semaines de congé avec un entraînement polyvalent facile à l’automne. Fait intéressant, chaque fois qu’un de nos coureurs s’est écrasé ou est tombé malade pendant la saison et a été contraint de ralentir son entraînement, il revenait invariablement plus fort que jamais.

Lorsque mon coéquipier Davis Phinney s’est écrasé contre la vitre arrière d’une voiture d’équipe lors de la Classique Liège-Bastogne-Liège de 1988, il aurait pu retourner aux États-Unis et récupérer dans le confort de sa maison. Au lieu de cela, il est immédiatement remonté sur son vélo (sur un entraîneur pendant les premières semaines), même avec des points suintants et un visage enflé. Au bout d’un mois, il reprenait la course. Son retour témoigne de ce qu’une perspective positive et un plan progressiste peuvent faire.

Il est temps de construire un programme qui vous ramènera ou même au-delà de la forme que vous aviez la dernière fois que vous avez bien roulé. Suivez ce processus en quatre étapes et vous y serez en un rien de temps.

PENSER POSITIVEMENT Il y aura des moments de doute lorsque vous commencerez à tester les limites supérieures de votre seuil. Mais vous devez croire que vous reviendrez, malgré les réserves ou les déboires qui pourraient vous arriver.

PRÉVOYEZ DE LE GARDER REAL Notez vos objectifs. Par exemple, vous pouvez viser à faire trois trajets d’une heure par semaine au cours de votre premier mois de retour. Votre plan dépendra de votre niveau de condition physique actuel et de la charge de travail que vous pensez pouvoir maintenir. Plus votre temps libre est long, plus votre retour doit être progressif. Renforcez la confiance en réussissant à petits pas.

ÊTRE PATIENT Il vous faudra quelques mois pour reconstruire votre base aérobique. Soyez prudent lorsque vous augmentez progressivement la distance et l’intensité de vos sorties. Il est tentant de vous tester sur le trajet en groupe local ou sur une colline que vous avez écrasée dans le passé, alors contrôlez votre effort en utilisant un moniteur de fréquence cardiaque. Ce n’est pas le moment de passer à la vitesse supérieure : restez dans le petit plateau et roulez à une cadence d’au moins 90 tr/min.

DONNER UN COUP DE MAIN Célébrez les jalons à court et à long terme. Documentez vos distances et temps d’entraînement, et vous verrez jusqu’où vous êtes parvenu.

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pourrez peut-être trouver plus d’informations à ce sujet et sur un contenu similaire sur piano.io