Des jambes fortes liées à une santé cérébrale durable

Si vous pouvez vous souvenir de toutes vos mesures de puissance d’il y a dix ans, vous pourriez ajouter votre mémoire impressionnante à des quads tout aussi impressionnants.

Nous savons que les exercices cardiovasculaires comme le cyclisme sont bons pour votre cerveau et que l’entraînement en force du bas du corps est bon pour votre cyclisme. Maintenant, une étude publiée dans Gerontology rapporte qu’il existe un lien convaincant entre la puissance du bas du corps et la santé cérébrale durable. Plus simplement : des jambes puissantes signifient un cerveau fort dans la vieillesse.

EN RELATION : Votre cerveau à vélo

Dans l’étude, une équipe de chercheurs du King’s College de Londres a mesuré la puissance des jambes et les capacités cognitives de 324 jumeaux âgés de 43 à 73 ans, puis a testé à nouveau leur réflexion, leur apprentissage et leur mémoire 10 ans plus tard. À la fin de la décennie, les jumeaux qui avaient plus de puissance dans les jambes au début de l’étude maintenaient mieux leurs capacités cognitives et leur santé cérébrale que leurs homologues aux jambes plus faibles.

Ce qui est le plus intéressant dans cette étude particulière, c’est qu’elle mesure non seulement la force des jambes, mais aussi la puissance des jambes, ce qui signifie non seulement combien vous pouvez soulever, mais aussi votre force musculaire et votre vitesse, ou la capacité de faire beaucoup de travail, comme, disons, marteler un vélo sur une colline. C’est encore un autre argument pour les cyclistes de soulever un peu agressivement, en se concentrant non seulement sur la force et la stabilité, mais aussi sur la puissance explosive – quelque chose que certains cyclistes hésitent encore à inclure dans les entraînements.

CONNEXES: Obtenez des jambes Hill-Crusher en 6 mouvements faciles

À cette fin, voici trois mouvements à inclure dans votre répertoire lorsque vous allez au gymnase, pour développer et préserver la force et la puissance à la fois dans vos membres inférieurs et à l’étage entre vos oreilles. Faites deux séries deux fois par semaine.

Squat surélevé à une jambe
Tenez les haltères au niveau des épaules, paumes tournées vers l’intérieur. Tenez-vous dos à une chaise ou à un banc, les jambes jointes, puis avancez votre jambe gauche de manière à être dans une position écartée. Étendez votre jambe droite en arrière en plaçant le dessus de votre pied sur la surface. En maintenant une posture droite et haute, pliez votre jambe avant aussi près que possible de la parallèle au sol. Revenez à la position de départ et répétez pour une série complète de 8 à 12 ; puis changez de jambe.

Poussée et saut de squat
Tenez-vous debout avec les pieds écartés de la largeur des hanches. Penchez-vous en position accroupie tout en atteignant le sol à l’extérieur de vos pieds avec vos mains. Tirez vos jambes vers l’arrière pour être en position de pompes, votre corps en ligne droite de la tête aux talons. Sautez vos jambes vers vos mains, en vous mettant en position accroupie. Sautez directement vers le plafond, les bras tendus au-dessus de votre tête, aussi haut que possible. Atterrissez doucement, en gardant les genoux légèrement fléchis. Répétez immédiatement pour 10 répétitions.

Pas à une jambe vers le bas
En tenant des haltères, tenez-vous debout sur une marche de 12 pouces avec seulement le pied droit sur le dessus de la marche, permettant à l’autre jambe de pendre en l’air. Tirez votre nombril vers votre colonne vertébrale et, en gardant la poitrine levée et le dos droit, descendez lentement avec le pied gauche et tapez doucement le talon gauche sur le sol. Revenez à la position de départ, en gardant votre talon droit fermement planté sur la marche. Faites deux séries de 15 répétitions sur chaque jambe.

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pourrez peut-être trouver plus d’informations à ce sujet et sur un contenu similaire sur piano.io