Guide complet du cycliste pour comprendre TrainingPeaks

Avantages:
• Utilisation gratuite
• Compatible avec des centaines d’appareils et d’applications, y compris Garmin, Wahoo, Lezyne, Hammerhead, Apple, TrainerRoad et Zwift
• Plans de formation intégrés à l’application disponibles à l’achat

Les inconvénients:
• C’est peut-être trop si vous n’êtes pas axé sur la performance
• Pour de meilleurs résultats, vous aurez peut-être besoin d’équipements tels qu’un moniteur de fréquence cardiaque et un capteur de puissance

Si vous faites du vélo pour vous mettre en forme et plus rapidement, il y a de fortes chances que vous ayez entendu parler de TrainingPeaks, la plateforme de coaching en ligne et mobile la plus populaire de la planète.

Lorsque vous faites un entraînement et que les gens parlent de leur CTL (Chronic Training Load) actuel et du TSS (Training Stress Score) de leur dernier trajet, et parlent de leurs tests FTP (Functional Threshold Power), c’est grâce à TrainingPeaks , qui a déposé de nombreux termes de formation courants tels que TSS et Normalized Power que nous utilisons aujourd’hui.

Dans sa forme la plus simple, TrainingPeaks est un journal d’entraînement en ligne gratuit qui vous permet de cartographier et de télécharger vos entraînements, de définir des objectifs, d’ajouter des événements et d’afficher vos résumés d’entraînement. Pour l’utiliser au maximum de son potentiel, il existe une version d’abonnement premium pour environ 10 $ par mois, qui fournit des dizaines de mesures et des informations détaillées sur votre forme et votre condition physique afin que vous puissiez atteindre vos objectifs. Ou, si vous travaillez avec un coach, vous pouvez utiliser la version gratuite et le laisser creuser le reste.

Si vous êtes nouveau sur la plateforme, surtout si vous n’avez pas de coach, toute la terminologie et les analyses peuvent être un peu intimidantes. Alors laissez-nous vous simplifier la tâche. Voici une plongée dans le fonctionnement de TrainingPeaks, à qui il convient le mieux et comment en tirer le meilleur parti.

Article connexe : Tout ce que vous devez savoir sur le test FTP

Athlète regardant ses résultats d'entraînement

Apporter la formation de puissance aux gens

Lorsque les wattmètres sont sortis dans les années 1990, tout le monde (qui en avait les moyens) s’intéressait aux watts, la nouvelle mesure qui montrait exactement la puissance que vous pouviez produire avec vos pédales. Mais comme les données de fréquence cardiaque avant elle, les gens ne savaient vraiment pas ce que les chiffres signifiaient. Ils savaient juste que plus gros signifiait plus de puissance. Comment appliquer ces valeurs de puissance à l’entraînement et à la course était encore un mystère pour la plupart.

Puis, dans les années 2000, sont arrivés des physiologistes de l’exercice et des entraîneurs analytiques désormais légendaires, dont Andy Coggan, Ph.D., Hunter Allen et Joe Friel, qui ont fusionné les mesures avec l’expérience du cyclisme humain pour développer un langage pour l’entraînement et la course en utilisant ce nouvelle technologie.

Le fils de Joe Friel, puis cycliste professionnel, Dirk, et son ami ingénieur Gear Fisher ont canalisé ces connaissances dans une plateforme de coaching et d’entraînement en ligne, et TrainingPeaks est né. Désormais, les cyclistes disposaient d’un endroit où ils pouvaient télécharger leurs parcours et recevoir des résumés de leur entraînement en fonction de la puissance qu’ils produisaient. Plus important encore, ils pouvaient suivre leurs progrès au fil du temps pour voir s’ils devenaient plus en forme et plus forts ou plafonnaient ou régressaient.

“Ils ont tout changé”, déclare Lee Sandstead, entraîneur cycliste de PROthirteen. “Ils ont été les premiers à parler de watts par kilogramme et à l’utiliser comme métrique et à le mettre sur une plate-forme pour être analysé et coaché. Maintenant, si vous allez sur Zwift, vous voyez 10 000 cyclistes utiliser des watts par kilogramme sur un trajet donné ! Tout dans la formation est basé sur leur travail.

Comment fonctionne TrainingPeaks

TrainingPeaks est simple à utiliser. La plate-forme fournit des instructions détaillées pour commencer, y compris la configuration de votre profil et la saisie de toutes les informations de formation pertinentes. Plus vous avez d’informations, telles que la fréquence cardiaque maximale et au repos et la puissance de seuil fonctionnel (FTP, la puissance que vous pouvez maintenir pendant une heure telle que mesurée par un test FTP), meilleurs seront vos résultats en utilisant la plateforme. Si vous ne disposez pas de données de fréquence cardiaque ou de puissance, l’application définira simplement les paramètres par défaut en fonction de votre âge.

TrainingPeaks est compatible avec des centaines d’appareils et d’applications, notamment Garmin, Wahoo, Lezyne, Hammerhead, Apple, TrainerRoad et Zwift. Tout appareil ou application qui vous permet de créer un type de fichier compatible (par exemple .fit ou .tcx) peut être téléchargé manuellement sur TrainingPeaks. Le seul acteur majeur que vous ne pouvez pas synchroniser directement avec TrainingPeaks est Strava. Ainsi, si vous utilisez uniquement Strava (par opposition à un ordinateur de vélo) pour suivre vos trajets, vous devrez exporter les fichiers .tcx.

athlète utilisant des pics d'entraînement sur un ordinateur portable

Ce que TrainingPeaks analyse

TrainingPeaks analyse votre charge d’entraînement, à la fois à court terme et au fil du temps pour vous aider à rouler (et à vous reposer) pour améliorer votre condition physique sur le vélo. Plus vous pouvez fournir de mesures, meilleure est l’analyse que vous obtenez. Il fonctionne mieux avec un capteur de puissance et un moniteur de fréquence cardiaque, mais vous pouvez l’utiliser uniquement avec la fréquence cardiaque ; cela ne vous donnera tout simplement pas un retour aussi précis.

Il existe des dizaines de mesures que vous pouvez analyser dans TrainingPeaks, notamment la durée, la distance, la vitesse, les calories brûlées, l’élévation et la cadence typiques. Les mesures de performances personnelles spécifiques qu’il suit (pour les utilisateurs premium) incluent :

Score de stress d’entraînement (TSS ou hrTSS)
Il s’agit d’une métrique créée par TrainingPeaks qui attribue un nombre désignant le stress physiologique d’une sortie donnée en fonction de l’intensité et de la durée de cette session. Si vous utilisez un wattmètre, il utilisera votre puissance de seuil fonctionnel (FTP) comme référence. Pour référence, un entraînement de 60 minutes sur votre FTP équivaudrait à un TSS de 100. Si vous utilisez uniquement un cardiofréquencemètre, vous obtiendrez un score hrTSS basé sur votre seuil de fréquence cardiaque.

Puissance normalisée (NP)
Autre terme déposé par TrainingPeaks, NP est une estimation de la puissance que vous auriez pu maintenir pour le même travail physiologique si votre puissance avait été parfaitement constante tout au long de la séance.

Facteur d’intensité (IF)
C’est le rapport entre votre NP et votre FTP. Il vous indique l’intensité du trajet par rapport à votre seuil de puissance. Il est utilisé pour calculer votre TSS.

Indice de variabilité (VI)
C’est NP divisé par la puissance moyenne. Il vous indique à quel point votre entraînement était régulier (ou non). On s’attendrait à ce qu’un critique ou une course de vélo de montagne (qui sont très percutants) ait beaucoup de variabilité (1,3 ou plus). Mais si vous êtes un contre-la-montre ou un triathlète, vous voudrez peut-être voir un indice de variabilité faible (1,05 ou moins).

Charge d’entraînement aiguë (ATL)
Il s’agit d’une mesure de votre charge d’entraînement la plus récente. Vous pouvez le considérer comme une moyenne mobile de votre TSS au cours des sept derniers jours. Les cavaliers débutants peuvent commencer entre 30 et 50. Les cavaliers expérimentés à haut volume peuvent s’asseoir entre 100 et 150.

Charge d’entraînement chronique (CTL)
Il s’agit d’une moyenne pondérée de votre TSS quotidien au cours des sept dernières semaines. Dans le bas de gamme, ce serait autour de 40 ou 50. Ce serait de 100 à 175 dans le haut de gamme.

Équilibre du stress d’entraînement (TSB)
C’est l’équilibre entre votre CTL et votre ATL. Celui-ci est le plus important lorsque vous faites du vélo de compétition et que vous souhaitez atteindre un sommet pour les événements. Votre TSB pendant les blocs d’entraînement lourds sera négatif. En entrant dans un événement, vous voulez qu’il soit positif.

Vitesse ascendante en mètres (VAM) et VAM w/kg
Ce sont des mesures pour les grimpeurs du peloton. VAM est utilisé pour mesurer la vitesse à laquelle vous avez gravi une colline ou un segment particulier en fonction de l’altitude et de votre vitesse. VAM w/kg correspond aux watts par kilogramme que vous avez générés en grimpant.

Humeur (comme indiqué par Emoji)
Ce n’est pas une « métrique » fournie par TrainingPeaks, mais c’est une mesure importante qu’il suit : comment vous vous êtes senti pendant votre parcours. Une fois que vous avez terminé, l’application vous demande : “Comment vous êtes-vous senti ?” Vous choisissez les emojis sur une échelle allant de Fort (grand visage souriant) à Faible (gros visage froncé avec des X pour les yeux). L’humeur est un important indicateur précoce d’un excès d’efforts sans suffisamment de repos.

Effort perçu
Comme l’humeur, l’effort perçu est une mesure importante à suivre. Après votre trajet, l’application vous demande d’évaluer votre entraînement sur une échelle mobile allant de Très facile à Tout. Cela signifie deux choses très différentes si vous vous sentiez comme si vous faisiez tout et que vous vous sentiez faible et malheureux par rapport à si vous perceviez que vous faisiez tout et que vous vous sentiez fort et heureux.

Tableau de gestion des performances (PMC)
TrainingPeaks résume toutes vos mesures d’entraînement dans un PMC quotidien qui décompose votre fatigue, votre condition physique et votre forme actuelles.

😫 Fatigue : C’est à quel point vous êtes fatigué. La métrique utilisée pour déterminer ceci est votre ATL. Si vous venez d’avoir un gros bloc d’entraînement, vous vous attendriez à ce que ce nombre soit élevé.

🏋🏾 Forme physique : Il s’agit d’une mesure de votre niveau d’entraînement. La métrique utilisée pour déterminer ceci est votre CTL. Un CTL élevé ne signifie pas nécessairement que vous êtes prêt à basculer. Vous pouvez avoir une forme physique élevée, mais aussi une fatigue élevée. Vous pouvez vous présenter à une course avec un score “Fitness” très élevé et vous faire facilement battre par quelqu’un qui a un score “Fitness” inférieur mais qui est plus frais et moins fatigué.

🚴🏿‍♀️ Formulaire : C’est celui qui aide à montrer à quel point vous êtes prêt à donner le meilleur de vous-même. La métrique utilisée pour le formulaire est votre TSB. “Dans notre monde, une journée de repos est tout aussi importante, voire plus, qu’une dure journée”, déclare Friel. “Vous avez besoin que votre CTL descende et que votre TSB monte quand vous voulez être en forme.”

Il y a un art et une science à interpréter toutes ces mesures lorsqu’il s’agit de votre meilleure performance personnelle. Tout entraînement croisé et/ou musculation que vous faites influence également ce que vous ressentez d’une manière que ces chiffres peuvent ne pas refléter. Et, bien sûr, vous pouvez avoir de grands chiffres et vous sentir toujours moche pour un certain nombre de raisons ou avoir des chiffres pas si grands et être capable de faire un bon tour.

Travailler avec un coach est le moyen le plus simple de les mettre tous en perspective et de les utiliser pour progresser dans votre entraînement. La plateforme propose également des articles explicatifs pour vous aider à démarrer.

Athlète regardant un programme et des données sur ses pics d'entraînement

Histoire connexe : Votre plan d’entraînement de 8 semaines

Que fait TrainingPeaks d’autre ?

Étant donné que TrainingPeaks est plus puissant lorsqu’il est utilisé conjointement avec un entraîneur, il est logique que la plate-forme soit également le marché numéro un pour que les athlètes et les entraîneurs se trouvent. Remplissez simplement un questionnaire et ils vous aideront à trouver un coach qui répond à vos besoins en matière d’entraînement, d’objectif et de budget.

Si vous n’êtes pas intéressé par un coach, mais que vous voulez quand même une structure, il existe des plans de formation intégrés disponibles à l’achat qui remplissent automatiquement votre calendrier de formation. Vous pouvez également créer des entraînements et créer des plans d’entraînement annuels autour d’événements clés avec ou sans coach ou plan spécifique pré-acheté.

Enfin, vous pouvez suivre des mesures personnelles telles que le poids, la variabilité de la fréquence cardiaque (HRV), le sommeil, la fréquence cardiaque au repos et autres pour atteindre vos objectifs de santé et de bien-être.

Histoire connexe :Comment calculer votre rapport puissance/poids

Quels sont les inconvénients ?

Le principal inconvénient de TrainingPeaks est qu’il s’agit d’un paradis pour les geeks métriques. Vous pouvez vous noyer dans les chiffres, les tableaux et les graphiques et les analyses quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles et annuelles. Cela en fait un outil puissant pour les concurrents sérieux et une plateforme parfaite pour travailler avec un coach, qui fera les analyses pour vous et vous aidera à mettre tout cela en perspective. Mais c’est peut-être trop si vous n’êtes pas axé sur la performance.

Si vous êtes un coureur qui souhaite voir les statistiques de vos sorties, mais qui ne travaille pas systématiquement vers des objectifs d’entraînement, TrainingPeaks peut sembler exagéré. C’est aussi purement une application de formation. Vous ne trouverez pas les réseaux sociaux et les classements ici. Si c’est votre confiture, Strava est l’endroit pour vous.

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pourrez peut-être trouver plus d’informations à ce sujet et sur un contenu similaire sur piano.io