Le plan de musculation idéal pour les cyclistes

Vous avez entendu toutes les excuses pour ne pas soulever de poids : Cela prend trop de temps. Les abonnements à la salle de sport coûtent cher, etc. Mais la musculation peut grandement améliorer vos performances à vélo.

Le fer à pomper n’est pas bon non plus pour rouler et faire de la course. Soulever des poids aide à conserver le volume musculaire à mesure que vous vieillissez afin que vous puissiez rouler vite et fort au fil des ans. La force supplémentaire protège également contre les blessures. Le meilleur de tous est que cela ne prend que quelques heures par semaine. En hiver, soulevez 2 ou 3 jours par semaine et visez des gains de force. Pour conserver la force que vous avez acquise au fur et à mesure que vous commencez à rouler davantage au printemps, soulevez une ou deux fois par semaine et ne vous souciez pas de pousser l’intensité. Voici quelques conseils et astuces supplémentaires pour tirer le meilleur parti de votre routine d’haltérophilie.

→ Obtenez Bicycling All Access pour rester au courant des derniers conseils d’entraînement, des conseils nutritionnels, des avis sur l’équipement, et plus encore !

6 conseils pour réussir

Musculation pour cyclistes

Utilisez la bonne forme : Pour éviter les blessures, faites tous les exercices correctement. Si vous ne savez pas comment faire, envisagez d’embaucher un entraîneur personnel pour vous aider. Sinon, passez du temps à faire des recherches sur Internet, qui est une vaste source d’informations.

Faites vos devoirs : si le temps et/ou l’argent vous posent problème, entraînez-vous à la maison pour plus de commodité et pour réduire les dépenses. Pour de nombreux exercices, votre corps est le seul poids dont vous avez besoin. Ajoutez une barre de traction, un ensemble d’haltères légères, un banc et une plate-forme solide pour les step-ups, et vous pouvez travailler pratiquement n’importe quel groupe musculaire.

Choisissez le bon moment : soulevez après des sorties faciles lorsque vous êtes échauffé mais pas fatigué. Inclure des étirements doux. Environ 20 minutes en hiver et 10 à 15 minutes en été suffiront pour l’ensemble de la routine.

Obtenez une longueur d’avance sur l’entraînement : Au printemps et en été, l’équitation fournit généralement suffisamment de travail pour vos jambes. Si vous en voulez plus, essayez les squats sur le vélo, en utilisant un équipement légèrement plus grand que la normale dans les montées ou lorsque vous roulez face au vent. (Assurez-vous de bien vous échauffer avant de faire cela et ne l’essayez pas si vous avez des problèmes de genou.) En hiver, des exercices simples, tels que des fentes et des stepups, peuvent garder vos quadriceps forts pendant que vous vous entraînez avec la course à pied, le ski nordique. , ou d’autres activités aérobiques.

Souvenez-vous de la raison : vous êtes un cycliste, pas un concurrent de Mr. Universe. N’oubliez pas cela. La régularité bat le volume. Il est préférable de soulever un peu chaque semaine pour le reste de votre vie plutôt qu’une surdose de fer, de vous blesser et d’arrêter.

Essayez ceci : un programme de musculation rationalisé n’entraînera pas de biceps bombés et d’abdominaux en six packs. Mais cela améliorera les performances cyclistes. Consultez notre “Routine de musculation toute l’année” pour plus d’informations.

N’oubliez pas non plus votre cœur. Voici quelques excellents exercices pour compléter votre condition physique :

Cet article a été initialement publié dans le Complete Book of Road Cycling Skills de Jason Sumner.

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pourrez peut-être trouver plus d’informations à ce sujet et sur un contenu similaire sur piano.io