Roadies vs vététistes : qui est le plus hardcore ?

Roadies vs vététistes : qui est le plus hardcore ? C’est un débat séculaire qui se termine normalement par des insultes rafraîchissantes et créatives, et au nom de l’antagonisme, j’ai pensé que je me moquerais un peu plus de l’ours pour l’édition de cette semaine de À toi.

  • Le masochisme roadie est-il plus profond que je ne le pensais ?
  • Cinq raisons pour lesquelles les roadies doivent essayer le VTT

Le légendaire directeur sportif Jean de Gribaldy a dit un jour que “le cyclisme n’est pas un jeu, c’est un sport… On ne joue pas au cyclisme”

Si on n’accusera jamais Jens de “garder ses jambes tranquilles” Voight ou Gee Atherton de “jouer au cyclisme”, laquelle de leurs disciplines respectives vous frappe le plus ?

S’il est facile de s’étonner de l’incroyable habileté et du courage qu’il faut pour sauter d’une falaise ou faire une descente sur un rocher à des milliards de kilomètres à l’heure, la vue d’un grimpeur mal nourri se faire écraser sur une pente ridicule est peut-être tout aussi Impressionant.

D’un autre côté, les compétences de conduite pointues comme des rasoirs et la forme physique totale requises par les courses XC modernes font que cet écrivain halete à la simple pensée d’un tel effort.

Notre coureur résident Joe, qui n’est certainement pas étranger à la souffrance sur le vélo, en témoigne et estime que de toutes les disciplines dans lesquelles il a couru (et a presque tout couru), le XC est de loin la plus souffrante.

Vous voulez voir Joe se blesser sur son vélo ? Découvrez notre vidéo sur sa saison de montée 2016

Alors vététiste, retournez le snapback et prenez une gorgée de votre boisson énergisante préférée. Roadies, graissez et enfilez vos chaussettes les plus agressives, c’est l’heure du combat !

Selon vous, quelle est la discipline cycliste la plus hardcore ? Pouvez-vous penser à l’un de vos efforts particulièrement mémorables? Comme toujours, partagez vos pensées et vos images ci-dessous.