Saison de labour

Lorsque vous faites une chute – de n’importe quelle hauteur – vous êtes en fait dans un piqué contrôlé. L’astuce consiste à ne pas laisser la roue avant plonger trop fort, comme l’a fait Lance Canfield lors d’une course au Red Bull Rampage 2002. Son angle d’atterrissage était trop raide, faisant atterrir sa roue avant avant l’arrière. Idéalement, vous voulez poser les deux roues en même temps.

Avant de décoller, préparez votre parachute avec ces trois conseils pour éviter une bouche pleine de gravier. Vous n’avez pas besoin de voler d’une falaise de 20 pieds pour utiliser ce conseil; ça marchera aussi pour les 2 pieds.

1. Tirez vers le haut. Lorsque vous roulez dans une chute, faites rouler la lèvre pour que vos roues atterrissent en même temps. Sur les lèvres plates, tirez juste assez pour que les roues soient au niveau de la zone d’atterrissage. Sur les lèvres inclinées vers le haut, ajoutez 2 à 3 mph à votre vitesse de décollage car vous devez monter et descendre, pas seulement descendre. Et pour les lèvres inclinées vers le bas, tirez plus fort sur la barre et donnez un coup de puissance pendant que vous vous envolez pour garder la roue avant vers le haut.

2. Revenez. Gardez votre butin aussi loin que vous le pouvez. Sur une grosse chute, il n’y a rien de tel que d’avoir son poids trop en arrière. Si votre bric-à-brac est assez loin dans le coffre, votre poitrine frôlera l’arrière de la selle.

3. Ne verrouillez rien. Gardez vos bras et vos jambes pliés et détendus. L’erreur la plus courante (surtout sur les grosses chutes) est de verrouiller les bras. Relâchez les freins. Si vous appuyez sur le frein avant, le vélo plongera.

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pourrez peut-être trouver plus d’informations à ce sujet et sur un contenu similaire sur piano.io